Important Information

You are visiting the international Vantage Markets website, distinct from the website operated by Vantage Global Prime LLP
( www.vantagemarkets.co.uk ) which is regulated by the Financial Conduct Authority ("FCA").

This website is managed by Vantage Markets' international entities, and it's important to emphasise that they are not subject to regulation by the FCA in the UK. Therefore, you must understand that you will not have the FCA’s protection when investing through this website – for example:

  • You will not be guaranteed Negative Balance Protection
  • You will not be protected by FCA’s leverage restrictions
  • You will not have the right to settle disputes via the Financial Ombudsman Service (FOS)
  • You will not be protected by Financial Services Compensation Scheme (FSCS)
  • Any monies deposited will not be afforded the protection required under the FCA Client Assets Sourcebook. The level of protection for your funds will be determined by the regulations of the relevant local regulator.

If you would like to proceed and visit this website, you acknowledge and confirm the following:

  • 1.The website is owned by Vantage Markets' international entities and not by Vantage Global Prime LLP, which is regulated by the FCA.
  • 2.Vantage Global Limited, or any of the Vantage Markets international entities, are neither based in the UK nor licensed by the FCA.
  • 3.You are accessing the website at your own initiative and have not been solicited by Vantage Global Limited in any way.
  • 4.Investing through this website does not grant you the protections provided by the FCA.
  • 5.Should you choose to invest through this website or with any of the international Vantage Markets entities, you will be subject to the rules and regulations of the relevant international regulatory authorities, not the FCA.

Vantage wants to make it clear that we are duly licensed and authorised to offer the services and financial derivative products listed on our website. Individuals accessing this website and registering a trading account do so entirely of their own volition and without prior solicitation.

By confirming your decision to proceed with entering the website, you hereby affirm that this decision was solely initiated by you, and no solicitation has been made by any Vantage entity.

I confirm my intention to proceed and enter this website Please direct me to the website operated by Vantage Global Prime LLP, regulated by the FCA in the United Kingdom

By providing your email and proceeding to create an account on this website, you acknowledge that you will be opening an account with Vantage Global Limited, regulated by the Vanuatu Financial Services Commission (VFSC), and not the UK Financial Conduct Authority (FCA).

    Please tick all to proceed

  • Please tick the checkbox to proceed
  • Please tick the checkbox to proceed
Proceed Please direct me to website operated by Vantage Global Prime LLP, regulated by the FCA in the United Kingdom.

US

View More
SEARCH
  • TOUS
    Trading
    Plates-Formes
    Académie
    Analyse
    Promotions
    À Propos
  • Search
Keywords
  • Forex
  • Vantage Rewards
  • Frais de Trading
  • facebook
  • instagram
  • twitter
  • linkedin
  • youtube
  • telegram
CFD Trading : Description, fonctionnement et modalités de négociation

TABLE DES MATIÈRES

CFD Trading : Description, fonctionnement et modalités de négociation

CFD Trading : Description, fonctionnement et modalités de négociation

Vantage Updated Updated Wed, 2023 May 3 08:14
CFD Trading : Description, fonctionnement et modalités de négociation

L’exploitation du marché de l’investissement peut se faire de diverses manières différentes. Le trading de CFD est l’une des méthodes d’investissement les plus populaires parmi les traders. Cependant, elle est également l’une des plus obscures. 

Afin de lever le voile sur cette technique historique, nous examinerons ici en détail les CFD, leur fonctionnement et la manière dont ils peuvent être négociés. 

Le Contrat sur la Différence (CFD) : Qu’est-ce que c’est ? 

Le CFD est un instrument financier qui permet à son utilisateur de spéculer sur la variation des prix d’un actif sous-jacent, sans avoir à le posséder physiquement. À travers cet outil, les traders sont en mesure de prendre position sur un large éventail de marchés. 

Le mode de fonctionnement des CFD implique l’élaboration d’un contrat entre un acheteur et un vendeur. Au sein de ce contrat, les deux parties accepteront d’échanger la différence de prix de l’actif sous-jacent entre le moment de l’ouverture et de la fermeture du contrat. Ainsi, si le prix de l’actif augmente, l’acheteur réalisera un bénéfice, tandis que si le prix baisse, il subira une perte. 

L’une des raisons qui a contribué à la popularité des CFD est liée au fait qu’ils permettent de négocier de nombreux actifs et titres. Voici quelques exemples courants : 

  • CFD sur les matières premières – L’usage des CFD permet aux traders de prendre position sur les prix de nombreuses matières premières, telles que l’or, l’argent, le pétrole, le gaz naturel, le cuivre, le blé, le soja, etc. 
  • CFD sur le Forex – Avec le CFD, un trader a la possibilité de s’exposer aux marchés des devises étrangères sans pour autant posséder des paires de devises. Ils permettent de prendre position sur des paires telles que l’EUR/USD, le GBP/USD, le USD/JPY, etc. 
  • Futures CFD – Pour de nombreux analystes, les futures et les CFDs partagent plusieurs points communs dont la liquidité. Toutefois, ils sont différents en ce que le trader qui dispose d’un CFD sur un contrat à terme peut accéder au marché des variations de prix des contrats à terme sans même posséder de contrats à terme ou les actifs sous-jacents à ces contrats à terme. 
  • CFD sur actions – Les CFD permettent de prendre position sur les actions de nombreuses entreprises cotées en bourse, notamment les grandes entreprises multinationales, les entreprises technologiques, les entreprises de santé, etc. 
  • CFD sur indices – Il est possible d’utiliser ce type de CFD pour réaliser des transactions sur l’ensemble du marché boursier en une seule fois. Ils permettent d’obtenir une exposition aux indices sans avoir à posséder un indice réel. 

Quelles sont les caractéristiques des CFD ? 

Bien qu’il existe plusieurs types de CFD, ils partagent tous des caractéristiques communes qui permettent de les reconnaître. 

  1. Les CFD sont des produits dérivés

    1. La définition exacte des CFD les décrit comme étant des instruments financiers dérivés. Leur usage donne la possibilité aux traders de spéculer sur les mouvements de prix de certains actifs sans avoir à les posséder physiquement. 
    2. Grâce à sa caractéristique dérivative, le CFD permet à ses utilisateurs de prendre position sur une large gamme d’actifs financiers, y compris les actions, les indices boursiers, les matières premières et les devises, sans avoir à acheter ou vendre réellement ces actifs. 
  2. L’effet de levier des CFD

    1. La plupart des CFD permettent aux traders de négocier des actifs avec un effet de levier. Cela signifie que les traders peuvent investir des montants plus importants que leur capital initial afin de potentiellement augmenter leurs gains. 
  3. Négociation personnalisée et exclusive

    1. Les transactions sur CFDs sont exécutées uniquement entre le trader et son courtier. Aucune partie tierce n’est impliquée dans l’opération. C’est d’ailleurs pour cela que les CFD ne sont pas cotés en bourse. Par nature, les contrats de CFD ne font intervenir que deux participants : l’acheteur et le vendeur. 

Quels sont les avantages des CFD ? 

Le trading de CFD présente plusieurs avantages envers les traders. 

  • Meilleure flexibilité en termes de trading : Le premier avantage du mécanisme des CFD reste l’excellente flexibilité qu’il propose aux traders en termes de choix d’actifs à négocier. Cette diversité permet aux traders de diversifier leur portefeuille de trading et d’avoir plus de possibilités pour trouver des opportunités de trading. 
  • Possibilité de réaliser des gains sur les mouvements haussiers et baissiers du marché : Les CFD permettent aux traders de prendre position à la fois à l’achat et à la vente des actifs. Ces derniers peuvent donc potentiellement réaliser des gains sur les mouvements de prix à la hausse et à la baisse sur les marchés. Cela leur permet également de se protéger contre les risques posés par le marché en cas de baisse des prix. 
  • Outil efficace pour l’usage de l’effet de levier : Un autre avantage important du trading de CFD est qu’il rend possible et rentable l’utilisation de l’effet de levier. Étant donné qu’avec les CFD, les traders peuvent négocier avec un effet de levier, ils peuvent investir des montants plus importants que leur capital initial. L’utilisation de l’effet de levier peut augmenter potentiellement les gains. 
  • Coûts de transaction réduits : Le trading de CFD présente souvent des coûts de transaction réduits par rapport aux autres instruments financiers, tels que les actions. Les courtiers peuvent facturer des commissions faibles ou nulles tandis que les frais de roulement des positions à jour suivant sont souvent inférieurs à ceux des autres produits. 
  • Offre de liquidité assurée : Les CFD offrent également une plus grande liquidité comparée aux autres méthodes d’investissement. Les traders peuvent ainsi entrer et sortir facilement de leurs positions tout en réalisant des bénéfices plus rapidement que sur d’autres marchés moins liquides. 

Quels sont les inconvénients du trading de CFD ? 

Comme c’est le cas avec tout instrument financier, le trading de CFD dispose également de plusieurs inconvénients importants qu’il convient de prendre en compte. 

  • L’effet de levier est un danger potentiel : S’il est vrai qu’en utilisant l’effet de levier, un trader peut augmenter ses gains potentiels, il peut également augmenter ses pertes potentielles. Dès lors que le marché commence à bouger contre la position du trader, il subira des pertes importantes à cause de l’effet de levier. 
  • Coûts de financement élevés : Les CFD présentent également des coûts de financement importants pour leurs utilisateurs. Les traders doivent souvent payer des frais de roulement des positions à jour suivant, qui peuvent être élevés. De plus, les courtiers peuvent facturer des frais de swap et des commissions sur les transactions, qui peuvent également réduire les bénéfices du trader. 
  • La complexité du marché de l’investissement : Les CFD sont des instruments financiers dérivés qui permettent de prendre position sur une grande variété d’actifs sous-jacents. Cependant, les mouvements de prix de ces actifs ont tendance à être influencés par de nombreux facteurs, tels que les événements économiques, politiques et géopolitiques, ce qui peut rendre difficile la prédiction des mouvements de prix futurs. 
  • La sécurité des actifs : Les CFD sont souvent associés à des risques de contrefaçon. Il n’est pas rare, lorsque l’on se retrouve en contact avec des courtiers peu fiables, que l’on obtienne des CFD de qualité médiocre et douteuse. Veillez donc à faire très attention aux courtiers auprès desquels vous procédez au trading de CFD. 

Comment fonctionne le CFD ? 

Si vous voulez vraiment commencer à négocier des CFD, il vous faut d’abord comprendre son mode de fonctionnement. Cela passe par l’identification des termes qui sont fréquemment utilisés dans le jargon des traders. 

La marge 

En matière de trading de CFD, la marge (margin) est le montant d’argent qu’un trader doit déposer auprès du courtier pour ouvrir et maintenir une position sur un marché. Il s’agit essentiellement d’un dépôt de garantie qui sert à couvrir les pertes potentielles de la position en cas de mouvements de prix défavorables. 

La plupart du temps, une marge est exprimée en pourcentage selon la taille de la position. Le montant requis pour former une marge dépendra donc de la taille de la position et de l’effet de levier utilisé. Par exemple, si le trader souhaite prendre une position de 10 000 euros avec un effet de levier de 10:1, la marge requise sera de 1 000 euros (10% de 10 000 euros). 

L’effet de levier 

Le leverage, également appelé effet de levier, est un autre concept clé du trading de CFD. Il permet aux traders d’investir des sommes plus importantes que leur capital initial en empruntant des fonds auprès du courtier. Un leverage est généralement exprimé en ratio et indique combien de fois le capital initial du trader peut être multiplié pour prendre une position sur le marché. 

Par exemple, si un trader souhaite investir 10 000 euros sur un marché avec un effet de levier de 10:1, il ne devra déposer que 1 000 euros comme marge initiale, tandis que le courtier prêtera les 9 000 euros restants. Cela signifie que la taille de la position sera de 100 000 euros (10 000 euros x 10), mais les gains ou les pertes seront calculés sur la taille totale de la position. 

Notez que s’il est vrai que l’effet de levier peut augmenter les gains potentiels d’un trader, il peut également augmenter ses pertes potentielles. Si le marché se déplace contre la position du trader, les pertes peuvent rapidement dépasser le capital initial et entraîner une liquidation forcée de la position. 

La relation entre l’effet de levier et la marge 

Comme vous l’avez sûrement constaté suite à la description de leur nature, la marge et l’effet de levier sont deux éléments qui vont de pair. Elles interviennent toujours au cours d’opérations réalisées sur les CFD. 

Un trader aura nécessairement besoin d’une marge pour procéder à des négociations à l’aide de l’effet de levier. L’effet de levier quant à lui utilise la marge pour donner au trader le pouvoir de contrôler des positions plus importantes avec un capital limité. 

Les opérations à long terme et à court terme 

L’une des stratégies les plus utilisées pour le trading de CFD consiste à créer des opportunités de négociation à partir de transactions à court et à long termes. 

Trading à long termes 

Le trading à long terme en CFD (Contrats pour la Différence) est un mécanisme qui permet aux traders de prendre des positions sur les marchés pour une période prolongée. Elles durent généralement entre plusieurs semaines à plusieurs mois voire années. 

Le but est de profiter de la tendance du marché et des mouvements de prix à long terme pour réaliser des gains. La plupart des traders utilisent les termes comme “Going long” ou “buying” pour indiquer leur intention de prendre une position à long terme. 

Cette tactique est si répandue qu’elle a été incorporée dans le système de plusieurs plateformes de trading. Sur quelques plateformes de négociation, il est affiché l’option “buy” au niveau des entrées de transaction, tandis que d’autres affichent “long”. 

Trading à court terme 

Prendre une position courte peut être assez déroutant pour les nouveaux traders. Contrairement aux positions longues sur titres, qui consistent à acheter un actif réel, les opérations à découvert consistent à vendre des actifs avant de les acheter, dans l’espoir que les prix baissent afin que le trader puisse les vendre à un autre négociant. 

Les termes “sell” et “short” sont deux mots souvent utilisés pour décrire une position de vente. Certaines plateformes de négociation les utilisent de manière interchangeable. 

Hedging 

Encore connue sous le nom de couverture, le hedging est l’une des techniques d’investissement les plus utilisées parmi les traders. Pour de nombreux acteurs du secteur de l’investissement, l’usage d’une couverture est une assurance. C’est une stratégie de gestion des risques qui permet d’atténuer les pertes du portefeuille de négociation en cas de crise. 

Certains traders choisissent de se servir de CFD comme des outils de couverture car il ne nécessite que l’usage d’une marge et d’un effet de levier pour répliquer une position courte afin de se couvrir contre les pertes d’une position longue.  

Les frais 

Le CFD, comme tout investissement, entraîne certains frais lors des négociations. Les principaux frais à payer sont : 

Le spread 

Le spread représente la commission payée au courtier pour l’exécution de l’opération de CFD. Il s’agit essentiellement de la différence entre le prix auquel vous pouvez acheter l’actif et le prix auquel vous pouvez le vendre. 

Tout investisseur qui a déjà fait usage des CFD est conscient qu’ils sont dotés de deux cotations importantes. Le premier est le prix de vente (ou bid), tandis que le deuxième est le prix d’achat (ou offer ask). 

Le prix d’achat est généralement légèrement inférieur au prix du marché de l’actif sous-jacent pendant que le prix de vente lui est légèrement supérieur. 

Les commissions 

Comme cela a été relevé plus haut, le spread est la commission payée au courtier. Il est amplement suffisant dans la plupart des cas. Il existe cependant une exception concernant les CFD sur actions. 

En effet, à ce niveau les prix de vente et d’achat correspondent à ceux du marché sous-jacent. Le trader est donc obligé de payer des commissions pour pouvoir les négocier. En règle générale, les taux de commission varient d’un courtier à l’autre, mais dans la plupart des cas, ils se situent en moyenne autour de 0,1 %. 

Les coûts de financement 

Sur la plupart des plateformes, les positions overnight sont considérées comme des investissements à part. Aussi, si vous avez l’intention de garder votre position ouverte pendant la nuit, vous devrez payer à votre courtier des frais de financement. Il vous facturera forcément des intérêts pour chaque nuit où votre position reste ouverte. 

Les frais pour services ou installations supplémentaires 

Sur certaines plateformes de négociation, il est possible d’accéder à des services exclusifs tels que des arrêts garantis. Cependant, il nécessite le paiement de petites primes. De cette façon, votre courtier vous garantit la protection de toutes vos positions contre les dérapages et les pertes soudaines. 

Comment négocier des CFD ? 

Pour négocier des CFD, vous pouvez suivre les étapes suivantes : 

1.    Ouvrir un compte de trading avec un courtier fiable 

Commencez d’abord par choisir un courtier réglementé et fiable. Visitez le site web du courtier et créez un compte de trading en fournissant les informations nécessaires. 

2.    Alimenter son compte de trading 

Une fois que vous avez créé votre compte de trading, vous devrez l’alimenter en déposant des fonds. Vous pouvez effectuer des dépôts via une variété de méthodes de paiement proposées par votre courtier. 

3.    Créer un plan de trading 

Avant de commencer à trader, il est important que vous ayez en tête un plan de trading élaboré. Ce plan devrait inclure des stratégies pour la gestion du risque, des objectifs de profit, des critères de sortie et des critères d’entrée sur le marché. 

4.    Choisir un marché de CFD pour négocier 

Sélectionnez ensuite le marché de CFD sur lequel vous souhaitez négocier. Les CFD sont disponibles sur une variété d’actifs, tels que les actions, les indices, les devises, les matières premières et le forex.

5.    Ouvrir et surveiller sa première position 

Une fois que vous avez choisi votre marché de CFD, vous pouvez procéder à l’ouverture de votre première position. Pour cela, vous devez sélectionner l’actif, la taille de la position et la direction de votre opération. Vous pouvez utiliser un effet de levier pour amplifier vos gains ou pertes potentiels. Veillez à surveiller régulièrement votre position pour prendre des décisions éclairées. 

6.    Fermer sa première position 

Lorsque vous êtes satisfait de vos bénéfices ou que vous voulez limiter vos pertes, vous pouvez fermer votre position en vendant ou en achetant le même montant d’actifs que vous avez achetés ou vendus initialement. Si vous avez réalisé des profits, vous pouvez retirer votre argent de votre compte de trading ou le réinvestir dans une nouvelle position. 

Conclusion 

CFD

Les CFD représentent une véritable source de financement exceptionnelle pour de nombreux traders. Ils sont particulièrement appréciés par ceux qui désirent couvrir des positions dans leur portefeuille ou lorsqu’ils disposent d’un capital limité. 

Ils peuvent profiter de caractéristiques intéressantes comme l’effet de levier, des frais minimes ainsi qu’un accès à de nombreuses classes d’actifs différentes. Ils ont également le choix entre l’usage d’une position à long ou à court terme, en fonction de leur stratégie. Cependant, le CFD n’est pas un modèle d’investissement sans risque. 

L’usage d’éléments comme l’effet de levier peut entraîner des pertes supérieures au capital d’investissement assez rapidement. Il est donc recommandé à tout trader de l’utiliser avec discernement et prudence. 

  • vantage academy open account

    Ouvrir un compte de trading

    Découvrez les possibilités infinies de trading avec notre plateforme de pointe, conçue pour autonomiser à la fois les débutants et les traders chevronnés. Expérimentez le trading sur les marchés sans risque avec un compte de démonstration aujourd'hui.

  • vantage academy app

    Télécharger l'application Vantage

    Tradez en déplacement avec l'application de trading tout-en-un de Vantage, où une exécution fluide et un accès aux marchés se réunissent au creux de votre main.

  • vantage academy start trading

    Commencer à trader

    Êtes-vous déjà un utilisateur existant ? Connectez-vous à votre compte pour commencer à trader plus de 1 000 produits, y compris le forex, les indices, l'or, les actions et bien plus encore.